La leçon de francais
9 novembre 2016, Place de la bataille de Stalingrad 75019 Paris
À un jet de pierre de la frontière de l'Angleterre, la place de la Bataille-de-Stalingrad vit au rythme des opportunités de passage clandestin vers Londres. Administrativement, la frontière franco-britannique traverse la Gare du Nord, incluant les quais de L'Eurostar avec sa douane et ses agents britanniques de contrôle à la frontière.

Un ultime obstacle pour les réfugiés Afghans, Érythréens, Éthiopiens et Soudanais campant autour de la Gare du Nord dans la plus extrême précarité. Depuis le mois de septembre 2016, les militants de l’association BAAM (Bureau d’Accueil et d’Accompagnement des Migrants) dispensent des cours de français, en plein air, sur les contreforts qui isolent la place de la ville.

Le 4 novembre 2016, la préfecture d’Ile-de-France engage à l’aube une opération de "mise à l’abri" et conduit les 3 852 hommes, femmes et enfants vivant sur les trottoirs et les terres pleins de l’avenue de Flandre, vers des centres d’hébergement en région parisienne.

Les cours de français continuent sous la pluie et dans la nuit.
Retour vers la page précédente